Un Si Grand Soleil, résumé de USGS épisode 83 du mercredi 19 décembre 2018 diffusé sur France 2.

Tous les jours, du lundi au vendredi L’équipe d’Intérieurs vous propose un résumé complet de l’épisode d’Un Si Grand Soleil diffusé le soir même en avance.
Ce dernier mercredi 19 décembre 2018 (Jour de la Saint Urbain et de la Sainte Samantha) sur France 2, dans votre série télé quotidienne Un Si Grand Soleil – épisode 83 : le meurtre d’André Faure est au cœur de l’intrigue. Qui l’a-tué ? Les soupçons se resserrent autour de deux personnages principaux : Virgile et Eve.

Eliott avait appris de son père que sa mère Eve souhaitait qu’André disparaisse. Eve est donc soupçonnée par son fils Eliott d’avoir commis le meurtre d’André. Prête à déposer contre son ex-époux au sujet de l’enquête sur le cas de Sofia, Eve doit s’en confier à son fils. Les relations d’Eve sont mises en cause par Eliott, notamment Virgile le patron de la paillotte. C’est bien son ex-amant qui a envoyé son fils derrière les barreaux. Rien ne serait pire pour Eliott que sa mère se remette à fréquenter Virgile. Eliott pousse finalement sa mère a lui promettre qu’elle ne reviendrait pas en arrière là-dessus.

Désireux d’innocenter Théo et de découvrir la personne qui a réellement dénoncé son pote Dylan, Arthur se lance dans des recherches…
Au centre hospitalier, Théo reçoit sa demi-sœur Manon ce qui l’émeut.
Enric est interrogé par Gary au sujet d’une jeune femme qui lui plaît énormément.

Gilet jaunes, veux-tu m’épouser ? – Oui je le veux !

Voici deux amoureux que la révolution des Gilets Jaunes a un peu aidé….ils se sont rencontrés au péage de Tarbes qu’ils occupent depuis un mois. Grâce à eux, samedi dernier, certains contestataires ont eu le cœur un peu plus léger dans ces temps troublés. L’amour s’est pointé : les manifestants situés au péage de Séméac (dans les Hautes-Pyrénées) ont eu droit à leur parenthèse enchantée. « Chouchoune » et « Coco bel œil » se sont dit oui !

Publiée sur leparisien.fr – PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXP 

La petite communauté de Gilets jaunes a organisé la cérémonie sur le long de la chaussée, calés près de de l’échangeur avec des sapins de Noël et des guirlandes improvisées. La mariée était vêtue d’une robe jaune et d’un voile blanc, coiffée d’une couronne de fleurs…jaunes évidemment. L’heureux époux avait opté pour un élégant smoking fluo, digne des agents d’autoroute.

La célébration, présidée par une mairesse (du carnaval de Dunkerque ?) à perruque bleuée, blanc, rouge et jaune, s’est tenue devant quatre témoins et une cinquantaine d’invités gilets-jaunes.

« Un délicieux moment »

Après s’être enfilé l’anneau au doigt et l’arrosage de riz par l’assistance, les époux sont repartis en bikers pour un voyage de noces improvisé. « Nous souhaitons à ces jeunes mariés tout le bonheur mérité et les félicitons de leur engagement avec les Amis Gilets Jaunes 65 », a réagi sur Twitter Jacques Comte, un Gilet jaune présent à la fête.

« Merci de nous avoir fait partager ce délicieux moment très original et émouvant », a commenté Joëlle, une autre gilet jaune sur place.

Ont-ils fêté ça sur les radars automatiques ? A voir s’il en restait encore en service ce week-end, car la moitié des radars ont été détruits depuis le début des gilets jaunes !

Lire : destruction inédite des radars en France !