Demain Nous Appartient : Résumé en avance du 25 août 2022 épisode 1259 (l’épisode intégral)

Demain Nous Appartient : Résumé en avance du 25 août 2022 épisode 1259 (l’épisode intégral)

Damien ne doit absolument pas bouger jusqu’à l’arrivée des démineurs. Georges et Martin voient bien le mécanisme à l’intérieur, c’est bien une bombe. Sara procède à l’évacuation du poste et des alentours.

Juliette va partir plus tôt de Sète pour éloigner au plus vite Gaspard et Sacha. Entre temps, Juliette est informée par l’hôpital que Sacha a fait une tentative de suicide.

Damien n’est pas certain de parvenir à tenir. Il tremble et transpire énormément.

Sacha affirme à William qu’il ne voulait pas être sauvé. Sa famille le déteste. Nordine est affecté à la surveillance de sa chambre.

Mona s’inquiète pour son fils bloqué avec cette bombe.

Tristan est certain que c’est une manœuvre de Sacha pour faire culpabiliser Juliette en ayant fait croire qu’il voulait mourir.

Gaspard pénètre à l’hôpital vêtu de la blouse de médecin. Il utilise le teaser pour un policier en surveillance de la chambre de Sacha qui remplaçait Nordine. Gaspard libère Sacha qui le remercie. Ils bâillonnent le policier. En fait, le colis à la bombe est leur idée pour parvenir à réussir leur plan.

Martin va prendre la place de Damien. Il va attendre les démineurs en provenance de Lunel.

Mona est soulagée de voir sortir Georges, mais l’inquiétude reprend pour Martin.

Sara vient informer Martin de la fuite de Sacha depuis l’hôpital.

En revenant à sa surveillance, Nordine voit son collègue ligoté.

Sacha lance l’alarme d’incendie pour parvenir à sortir de l’hôpital. Nordine arrive et se retrouve face à eux. Bénédicte est là aussi et se fait prendre en otage par Sacha. Benjamin tente de désarmer Sacha, mais il n’y parvient pas. Benjamin et Bénédicte n’ont rien.

Georges voit le minuteur dans la bombe qui quelques minutes, mais il dit au début à Martin que c’est une heure. Martin dit à Georges de tout tenter puisqu’ils n’ont plus rien à perdre. Georges parvient à isoler les fils, il reste sept secondes et Georges coupe un des fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code