On n’est pas couché

Vous souhaitez savoir qui sont nos invités pour nos prochaines émissions de On n’est pas couché ?

Vous avez manqué la diffusion de votre feuilleton du samedi soir ? et vous voulez obtenir un résumé de l’actualité des célébrités ?

Nous sommes là pour ça car nous répondons à toutes vos questions dans ces articles !
On vous dévoile les dernières actualités de « On n’est pas couché » et pleins d’informations à ne pas manquer sur votre émission adorée du samedi soir.

Actualités : On est pas couché : Que s’est-il passé samedi dernier ?

Réception de 4 invités :

  • Romeo Elvis, qui a sorti son album Chocolat,
  • Pierre Palmade, avec le livre « Dites à mon père que je suis célèbre » – éditeur : Harper CollinsTina,
  • Kieffer, pour le livre Une déflagration d’amour – éditeur : Robert Laffont,
  • Alban Lenoir & Cederic Le Gallo, dans le film « Les crevettes pailletées ».

Découvrez le scandale des Ehpad le 11 mai 2019 😉 >

ONPC 11 mai 2019
ONPC 11 mai 2019 – France 2 – Laurent Ruquier

1. Qu’est-ce que On n’est pas couché ?

On est pas couché est une émission télévisée de 12 saison sur France 2. C’est un show télévisé hebdomadaire qui permet au public de découvrir l’actualité de célébrité, artiste, auteur, compositeur, etc… animé par Laurent Ruquier et ses deux chroniqueurs : Charles Consigny et Christine Angot, le samedi soir de partir de 23h.

L’ancien lieu de tournage était le moulin rouge jusqu’en 2014. A partir de cette date, le lieu de tournage est devenu le studio Gabriel à Paris.

2. Comment se déroule l’émission ONPC ?

Durant tous les talk-show, Laurent Ruquier reçoit les personnalités emblématiques de l’actualité, ces personnalités peuvent être déjà connus du public ou très peu connu. C’est aussi une façon idéal de se faire connaitre.

3. Comment assister à une diffusion ?

L’émission « On n’est pas couché » se déroule tous les jeudi soirs de 19h à minuit. La vidéo est diffusé le samedi soir en deuxième partie à 23h. N’hésitez pas à y aller pour rencontrer le présentateur Laurent Ruquier.

4. Quelle est l’audience de « On n’est pas couché » sur France 2 ?

Laurent Ruquier – France 2 – On n’est pas couché

« On est pas couché » réunit chaque samedi soir environ 1 millions de téléspectateurs pour une durée de 190 minutes.

Quelques chiffres pour vous parler de l’audience :

  • ONPC – 11/05/2019 : 1 200 000 téléspectateurs et 18,1% de pda,
  • ONPC – 27/04/2019 : 830 000 téléspectateurs et 21,4% de pda,
  • ONPC – 02/03/2019 : 920 000 téléspectateurs et 16,4% de pda,
  • ONPC – 26/01/2019 : 936 000 téléspectateurs et 19,1% de pda,
  • ONPC – 01/12/2018 : 1 011 000 téléspectateurs et 16,3% de pda …

On constate que l’audience de « On n’est pas couché » est en baisse depuis 2018. Remontera-t-elle en 2019 ? A suivre..

5. Le présentateur ONPC Laurent Ruquier

Laurent Ruquier est un animateur de radio et de télévision, producteur de télévision, de théâtre, et humoriste français. Ce chroniqueur est également parolier, écrivain et auteur de théâtre.

Il est connue pour ces différentes émissions télévisés notamment Rien à cirer, On n’est pas couché, On va s’gêner, On n’demande qu’à en rire, Les Grosses Têtes, Les Enfants de la télé, Tout le monde en parle et On a tout essayé.

Depuis 2006, il présente On n’est pas couché sur France 2 chaque samedi soir en deuxième partie de soirée.

Depuis septembre 2017, il anime Les Enfants de la télé, chaque dimanche après-midi sur France 2.

Depuis août 2014, il présente quotidiennement Les Grosses Têtes sur RTL, émission diffusée de temps en temps sur Paris Première et sur France 2.

Biographie

Laurent Ruquier, né le 24 février 1963 au Havre, est issu d’une famille au niveau de vie assez modeste. Il est le premier né d’une famille de cinq enfants (trois frères et une sœur). Son paternel, Roger Ruquier, aujourd’hui porter disparu, faisait le métier de chaudronnier aux chantiers du Havre. Sa mère, Raymonde Ruquier, décédé en 2015, était femme au foyer.

Raymonde déclare durant l’enfance de Laurent :

 « Ah celui-là ! S’il y avait eu la pilule, il ne serait pas là… »

Raymonde Ruquier

 Cette déclaration n’a pas bouleversé Laurent Ruquier qui ajouta :

 « Dans mon inconscient, cela m’a forcement marqué ».

Laurent Ruquier

Suite de sa réussite professionnelle, ses parents se déclarent fiers du parcours de leur fils : 

« Laurent n’a bénéficié d’aucun piston. On n’avait personne dans le showbiz autour de nous. Il ne doit sa réussite qu’à lui-même et à son travail ».

Les parents de Laurent Ruquier

Pendant son adolescence, Laurent se construit un véritable monde radiophonique. Dans celui-ci, il est son propre directeur d’antenne, fait les grilles de programmes, choisit ses invités, ses animateurs, ses réalisateurs et imagine des engueulades entre-eux.

Durant sa scolarité, Laurent divertit ses camarades en publiant ses premières critiques des mœurs publiques dans le journal de l’école. Son idole est Pierre Doris. Il l’affectionne pour son humour noir. Un jour, il a découvert son livre intitulé « Histoires méchantes« , qui l’a fait énormément rire.

Durant les interclasses, il montait sur l’estrade de sa classe pour raconter ces blagues en se les appropriant. Il se sentait ainsi :

« … différent, physiquement moche, pas costaud et économiquement plus faible que les autres. Ma seule façon de m’intégrer, c’était de faire rire ».

Laurent Ruquier

Dans sa classe, il se fait ami avec le footballeur professionnel Mario Acard.

Après l’obtention de son baccalauréat, il choisi d’étudier la comptabilité et décroche un DEUG administration économique et sociale à l’université de Rouen.

A l’université du Havre, il décroche aussi un DUT « Gestion des Entreprises et des administrations » en formation continue . Il a suivi des cours de droit constitutionnel avec l’homme politique comme Patrice Gélard.

Carrière

Ces débuts à la radio et à la télévision

Dans les années 1980,  Jean-Bernard Hebey animateur sur RTL lance un concours dans le but de trouver des animateur pour l’été. Laurent Ruquier profite de cette opportunité pour envoyer à la radio une cassette de démonstration. Il s’est alors engagé comme stagiaire pour trois jours alors qu’il vient de commencer son premier job d’été en manutention à Auchan.

Le 14 août 1980, il passe à l’antenne de RTL de 23 h 30 à minuit pour la première fois pour son émission intitulée « On n’est des andouilles« . Il reçoit un premier revenu de 150 francs, soit 23€. En parallèle afin de financer ses études, il fait des petits boulots.

De 1983 et 1986, Laurent Ruquier fait ses premiers pas sur des radios locales du Havre telles que Radio Force 7, Radio Porte Océane, Radio Grand Large puis Radio FMR à Rouen. Il participe bénévolement à l’aventure des radios libres comme Jean-Luc Reichmann à cette époque, il travaille aussi comme surveillant durant deux longues années au lycée François-Ier du Havre.

Sur Radio Force 7, il présente Les Bonnes Têtes et Les Petites Têtes en reprenant le concept de l’émission Les Grosses Têtes de RTL avec des humoristes locaux.

Par la suite en 1986, il effectue 21 mois de service national en tant qu’objecteur de conscience (définition : Attitude individuelle de refus d’accomplir certains actes requis par une autorité lorsqu’il sont jugés en contradiction avec des convictions intimes de nature religieuse, philosophique, politique ou sentimentale) à la Direction régionale des Affaires culturelles.

Ensuite en 1987, il prend contacte avec l’animateur de radio et journaliste Jacques Mailhot, il est alors animateur de « l’Oreille en coin » sur France Inter. Jacques est totalement séduit par ses textes. De part son intermédiaire le 25 avril 1987, Laurent réalisa sa toute première apparition à la télévision dans l’émission « Paris Kiosque » que Jacques Mailhot anime pendant trois mois sur France 3. Par la suite, il se voit offrir l’occasion de se produire à Paris sur la scène du Caveau de la République, une opportunité en or pour Laurent d’affiler sa casquette d’humoriste et de se faire connaître hors des limites de sa région.

Pendant deux ans, il est sous-traitant littéraire anonyme pour Jean Amadou et Maryse. Il leur rédigeait des chroniques impertinentes pour leurs émissions matinales quotidiennes sur Europe 1. Durant la seconde année, il y fait une courte chronique de deux minutes. Doté d’un cheveu sur la langue, le directeur des programmes de la station Patrice Blanc-Francard le convainc de consulter un orthophoniste pour rééduquer sa mauvaise voix. Il en profite pour obtenir des conseils vestimentaires de ses amis afin de changer son image.

Au mois de mars 1989, il fait ses premières apparitions dans l’émission « La Classe » sur France 3. Jacques Martin a émis l’idée de remonter une émission dans le style du « Petit Rapporteur« . Laurent enthousiaste à l’idée de participer à cette émission, propose sa candidature et Jacques Martin l’accepte et le prend comme chroniqueur pendant un an dans « Ainsi font, font, font… » qui voit le jour dans les années 90.

Pierre Bouteiller est le directeur de France Inter en 1990 et il lui confie une émission d’été sur sa station. Suite au bon travail de Laurent, il l’engage pour collaborer au « Vrai-Faux journal » animé par Claude Villers.

Animateur à la radio

De 1991 à 1997, Laurent travailla sur France Inter.

De 1999 à 2014, Laurent travailla sur Europe 1 (1999-2014)

Depuis 2014, Laurent travaille sur RTL.

Animateur et producteur à la télévision

One-man-shows et théâtre

De 1997 à 2000, il a fait de la scène avec deux spectacles : « l’inconnu » de Pascal Légitimus, « Enfin gentil » et « Encore gentil« .

Laurent Ruquier est le principale auteur des différentes pièces et il occupe également parfois les fonctions d’adaptateur, concepteur ou voix off :

  • 2002 : « La presse est unanime« ,
  • 2004 : « Grosse chaleur » (septembre 2004 à juin 2005) et la comédie musicale « Chicago » avec Stéphane Rousseau dans le rôle de l’avocat Billy Flynn,
  • 2005-2006 : « Si c’était à refaire » (septembre 2005 à avril 2006) et « Landru » (décembre 2005 à avril 2006),
  • 2006 : reprise de la pièce « Si c’était à refaire »,
  • 2008 : « Open Bed« , de David Serrano et « Je m’voyais déjà » (octobre 2008 à janvier 2009) mise en scène Alain Sachs, 
  • 2009 : « Michaël Gregorio pirate les chanteurs »,
  • 2011 : « Parce que je la vole bien ! »,
  • 2013 : « Un couple magique »,
  • 2014 : « Je préfère qu’on reste amis » et « On n’arrête pas la connerie »,
  • 2016 : « À droite à gauche »,
  • 2018 : « Pourvu qu’il soit heureux » et « Les Parisiennes » mise en scène Stéphane Jarny.

Documentaires

Directeur de théâtre

Producteur de spectacles

Retrouvez tous les résumés des week-ends passés dans les articles ci-dessous >

Votez maintenant

Joseph

Adepte des jeux télévisés, je ne peux m'empêcher de suivre et commenter les plus grands moments de la TV ! C'est pour partager ma passion que je retrouve sur Interieurs.fr tous les jours. Ma spécialité : jouer de la devinette sur les 12 coups de midi. Plutôt matinal, j'évite de trop regarder la TV après 23h
Joseph